serruriers

Les lieux touristiques

Cité de la Muette

La Cité de la Muette est le site majeur de Drancy. Edifié en 1930, c’est un vaste bâtiment en forme de U, conçu par les architectes Marcel Lods et Eugène Beaudouin. Il est composé de cinq tours de quinze étages chacune, ainsi que de bâtiments sous forme de barres implantées en peigne.

La cité devient tristement célèbre puisqu’elle a abrité le Camp de Drancy  qui fût une des plus grandes casernes de transit durant la Seconde Guerre mondiale sous l’occupation allemande. Près de 80 000 juifs y sont internés avant leur déportation. Neuf Juifs sur dix passèrent par ce camp lors de la Shoah. Aujourd’hui réaménagé, c’est un bel édifice qui répond aux normes d’hygiène, de confort et où il fait bon vivre.

Elle possède aussi le monument de Shelomo Selinger et le wagon-témoin commémoratif qui sont les symboles de l’occupation allemande et de l’holocauste. Le premier a été sculpté par Shelomo Selinger, lui-même un ancien déporté. L’œuvre est composée de trois blocs posés sur un monticule pavé qui forme la lettre hébraïque Shin, symbole de Dieu.

Quant au second, le wagon couvert, il est immatriculé KKUW 215 941 et classé au titre de Monuments historiques.

Mémorial de la Shoah

Drancy est profondément attaché à l’histoire du Génocide des juifs d’Europe. Le Mémorial de la Shoah est un lieu de méditation rempli d’histoires et de transmission. Ouvert aux plus jeunes comme aux plus âgés, il permet de mieux appréhender le passé de la Cité de la Muette.

Il donne un meilleur aperçu du rôle qu’a joué le camp de Drancy dans l’exclusion des Juifs de France pendant la seconde guerre mondiale. Il relate notamment la mise en œuvre du plan obscure des nazis, dénommé la « Solution finale » entrepris avec la complicité du gouvernement de Vichy.

Le Mémorial de la Shoah réunit dans un même lieu

Un musée consacré à l’histoire juive pendant le Seconde guerre mondiale. Son axe central porte sur le déroulement e l’holocauste. Il conserve un fonds documentaire parmi les plus importants d’Europe, soit 40 millions de documents d’archives dont 250 photos, 80 000 ouvrages et périodiques. Il est ouvert aux citoyens qui peuvent rechercher des informations concernant leur famille.

Le mur des noms, conçu par des pierres provenant de Jérusalem, a pour objectif de ne jamais faire oublier aux Juifs et au monde entier, ceux qui sont partis et qui ne sont jamais revenus. Il est gravé de 76 000 noms juifs, dont ceux de 11 000 enfants. Ils sont classés par date et par ordre alphabétique.

Sous le parvis, une crypte abrite le tombeau du martyr juif inconnu. En marbre noir, ce sépulcre conserve des cendres de Juifs exterminés. Il a la forme de l’étoile de David, au centre duquel brûle une flamme éternelle qui rend hommage au six millions de Juifs disparus.

Château de Ladoucette

Le château de Ladoucette est un palais rempli d’histoires émouvantes. Il fût construit par le seigneur Pierre Séguier en 1553. Ensuite au 19è siècle, la famille Séguier  cède la propriété au baron Louis-Napoléon-Loetitia-Charles de Ladoucette et sa femme Émilie-Victorine Thibault, devenue la baronne de Ladoucette.

À la suite du décès de son mari, la baronne reste au château mais est obligée de le quitter pendant la guerre. Détruit, il est ensuite reconstruit par la baronne et devient un centre de convalescence pour les militaires blessés. Il sera ensuite un lieu d’accueil pour les enfants atteints de troubles psychiques.

De style gothique cet impressionnant édifice est actuellement un équipement culturel dédié aux arts visuels, à l’histoire, au patrimoine et aux sciences. De nombreux objets artistiques sont exposés.

Espace culturel du Parc

Il y a des bonheurs dont on ne peut se priver à Drancy. L’espace culturel du Parc, surnommé le « Bateau » est un site majeur du patrimoine culturel. Il abrite le cinéma et la plupart des événements artistiques. Il propose des représentations de pièces de théâtre classique et moderne. Il suffit que les lumières s’éteignent pour que le silence fonde sur un auditorium prêt à s’abandonner aux plaisirs du 7e art. Des heures durant, chacun est transporté dans la même aventure et s’évade du quotidien.

L’espace culturel n’a rien à envier aux plus grandes salles de la région.  Il possède des salles de théâtres, fête et de cinéma qui dispose d’un écran géant, des fauteuils confortables, un son de très grande qualité, le tout à un tarif avantageux.

Médiathèque Georges-Brassens

La ville compte plusieurs médiathèques. En particulier celui de Georges-Brassens est une magnifique bibliothèque d’une superficie de 4 000 m2. Elle comprend trois étages et un auditorium au sous-sol.

Elle donne accès à plus de 65 000 livres, 8 000 DVD et 6 500 CD. La bibliothèque dispose d’une salle abritant 65 postes informatiques connectés à Internet ainsi que 10 postes de recherche documentaire.

Elle fait partie d’un réseau de six autres médiathèques situées dans les quartiers de l’Économie, du Bois de Groslay, de l’Avenir et de Gaston Roulaud.  Les deux bibliothèques restantes se trouvent dans les villes voisines de Bourget et de Dugny.

Eglise Sainte-Louise-de-Marillac

Située en centre-ville, l’église Sainte-Louise-de-Marillac demeure un des sites les plus visitées. Elle est dédiée à l’aristocrate française Louise de Marillac, reconnu sainte. Elle a remplacé un ancien sanctuaire.

L’intérieur est décoré d’une grande fresque à la gloire de l’aristocrate, les vitraux pareillement. Le bâtiment possède de nombreux objets et reliques très anciennes.

Eglise Saint-Jean-l’Evangéliste

L’église Saint-Jean-l’Evangéliste se situe dans le quartier Paris Campagne. C’est la plus anciennes bâtisses entrepris par le Chantier du cardinal Verdier, construite en 1935. Elle est faite entièrement en béton et magnifiquement décoré de briques rouges. Quant au clocher, il est conçu en meurtrières.

Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget

Situé à environ 3km de la ville, dans l’ancienne aérogare du Bourget, le musée de l’Air et de l’Espace couvre une superficie de 125 000 m2. Elle retrace l’histoire de l’aviation depuis les montgolfières du 18è siècle jusqu’aux avions de combat de la Première Guerre mondiale.

A l’intérieur se trouve de nombreux engins  aéronautiques, tandis que sur le parking s’alignent les gloires de la technologie française telles que le Mirage, la Caravelle, la fusée Ariane 5. Néanmoins le Concorde demeure une des  grandes vedettes du lieu.